Présentation Du Programme

Le PADSEL-NOA accompagne la politique budgétaire de l’Etat qui prépare la sortie nécessaire de l’assistanat pour rendre plus pertinents les transferts sociaux au profit d’une meilleure intégration des populations cibles.

L’Algérie s’est engagée à rendre plus efficientes ses politiques de développement social. La croissance socioéconomique soutenue des 15 dernières années a considérablement amélioré les indicateurs de développement humain du pays mais des rattrapages doivent être opérés pour que l’ensemble des territoires et toutes les populations bénéficient plus encore de ces progrès. L’Etat oeuvre de plus en plus à corriger les marginalisations territoriales et réduire la fragilité de groupes sociaux en situation de vulnérabilité et de handicap.

L’intégration à un développement durable de ces populations défavorisées devient un enjeu central des politiques publiques. Elle requiert des solutions innovantes et pérennes. Le PADSEL- NOA permet d’implémenter quelques unes de ces solutions ayant donné des résultats positifs et prometteurs ailleurs dans le monde. Il prévoit en particulier de faire travailler en synergie les nombreux intervenants du développement local dans un but commun : rendre plus pérennes les effets de l’action sociale de l’Etat en faisant des bénéficiaires de nouveaux acteurs du développement local durable.

Le PADSEL-NOA participe, de ce fait, à l’effort de modernisation de l’action publique dans le développement local du Nord Centre et des Hauts Plateaux Ouest de l’Algérie. En effet, il est maintenant reconnu que les prestations sociales et, d’une manière générale, les mesures d’assistance et d’accompagnement ne sont pas suffisantes, à elles seules, pour augmenter et diversifier les revenus des populations. Le secteur privé, les associations, les ménages sont mobilisés pour lancer et consolider des activités génératrices de revenus (AGR) dans des filières adaptées aux spécificités des territoires.